Nouvelles de nos abeilles et de leur environnement (20/05/2017)

Rappel: ce dimanche 21 mai, conférence « Récolter la gelée royale  » par Julien Jeuniaux.

Tous les détails sur notre page Calendrier 2017

Guidance vétérinaire dans la cadre de la lutte contre la varroase

L’AR relatif à la guidance vétérinaire dans le cadre de la lutte contre la varroase a été publié ce 12 mai 2017 et il entre en application ce lundi 22 mai. Ce projet permettra notamment l’accès légal à des traitements vétérinaires efficaces ainsi qu’une gestion sanitaire adéquate de la maladie.

Pour participer, l’apiculteur désigne un vétérinaire agréé ou une personne morale vétérinaire agréée avec un intérêt pour la santé des abeilles comme vétérinaire de guidance apicole et signe avec lui une convention de guidance.

La guidance vétérinaire apicole consiste en une visite d’évaluation du cheptel apicole par le vétérinaire, qui donne un rapport détaillé sur l’état de santé des abeilles, rend un diagnostic et préconise, si nécessaire, un traitement. De plus il définit un protocole de suivi de présence du varroa. Le vétérinaire apicole programme ensuite des infosessions pour optimaliser et maintenir l’état sanitaire du cheptel apicole grâce à des conseils, des diagnostics et des médicaments selon la gravité du problème rencontré.

L’apiculteur lui doit communiquer régulièrement au vétérinaire les renseignements et observations qui ont une importance ou une incidence sur l’évaluation de l’état sanitaire de son cheptel apicole à l’égard de la varroase. Une fois tous les quatre ans, il doit demander la présence du vétérinaire de guidance pour la visite de son rucher. Il est évidemment libre de consulter son vétérinaire à tout moment pendant l’intervalle.

Tous les détails sur: 170517GL- apiculteurs guidance FR
12-05-2017-AR guidance vétérinaire varroase

http://www.varroa.be

Un nouveau site web dédié à la lutte contre la varroase a été créé par les vétérinaires; voys y trouverez notamment la liste des vétérinaires « avec un intérêt pour la santé des abeilles  »

Samedi 27 mai: conférences « Varroa, du diagnostic au traitement » à Bouge

varroa27mai

Moins 4° au verger !

Drôle d’époque, tout change, même les saints de glace sont dépassés…et oui…il y a quelques jours, en pleine floraison des pommiers, on annonce l’arrivée brutale, en pleine nuit, de températures de -4°C !
Pour les abeilles, cela ne change pas grand-chose, elles maintiennent jour et nuit le chauffage de la ruche à 36°C, mais pour les timides fleurs rosées
cela risque d’être catastrophique…
Alors le brave apiculteur, règle son vieux réveil sur 4 heures du matin et grimpe sous sa couverture. Le moment venu, il remonte courageusement ses paupières, retrouve ses deux pantoufles et pousse la grille givrée du verger…

Un récit illustré de Charles Schramme

Lancement du Plan fédéral Abeilles 2017-2019

Compte-rendu de la journée sur butine.info

ECHA: le glyphosate ne sera pas classé comme cancérigène, mutagène ou toxique pour la reproduction

Le Comité pour l’Evaluation du Risque (RAC) de d’Agence Européenne des produits Chimiques (ECHA), en se basant sur « l’évidence scientifique disponible » dit que le glyphosate n’est pas un carcinogène humain.

Ses membres ont conclu par consensus que seule sa classification de risque existante doit être retenue: cause de sérieux dommages aux yeux, toxique pour la vie aquatique avec des effets à long terme.

Le débat avait été lancé par l’Agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer (IARC) qui avait conclu que le glyphosate est probablement carcinogène pour les humains. Mais l’Agence Européenne pour la Sécurité Alimentaire (EFSA) avait elle conclu que c’était peu probable.

Cette opinion de l’ECHA sera envoyée à la Commission Européenne qui décidera, en accord avec les états membres, du renouvellement de l’approbation du glyphosate

https://newsletter.echa.europa.eu/home/-/newsletter/entry/glyphosate-opinion-what-was-taken-into-account-

Congrès EurBee 8: du 18 au 20 septembre à Gand

Le 8ème congrès EurBee d’Apidologie se tiendra à Gand, du 18 au 20 septembre.

EurBee est devenu le premier évènement pour les chercheurs qui étudient différents aspects des abeilles sauvages et domestiques, et comment elles répondent aux changements environnementaux pour répondre aux problèmes de conservation des espèces, de services de pollinisation, d’apiculture et de pertes de colonies

http://www.eurbee2018.org/

Note d’Oncle Max – 20/05/2017

Malgré le temps pas très favorable aux miellées, il semble néanmoins qu’il y ait des rentrées (plus ou moins bonnes selon les régions) de miel dans les hausses. L’aubépine est en fin de floraison et il est donc possible d’avoir du miel operculé prêt à être extrait. Il n’est donc pas inutile de faire une vérification ce dimanche ou lundi lorsque les températures seront  propices à une visite de contrôle. Après la récolte et avant l’extraction, n’oubliez pas de bien vérifier le taux d’humidité du miel malgré le temps relativement sec. C’est essentiel d’avoir un miel avec un taux d’humidité inférieur à 18% pour une bonne conservation.  Si nécessaire utilisez un déshumidificateur pendant 36 ou 48 heures. Comme les acacias  ont souffert des gelées tardives, il n’est pas certain que les floraisons soient au rendez-vous prochainement. Nous aurons donc un petit trou de miellée jusqu’à la floraison des tilleuls dans trois bonnes semaines. Si vous récoltez dans les jours qui viennent, pensez à laisser à vos abeilles assez de réserves pour faire la soudure jusque là.

Quant aux essaimages, nous n’avons eu qu’un seul appel extérieur et qui ne concernait pas les abeilles domestiques mais seulement tout un groupe d’abeilles sauvages d’espèces différentes qui étaient rassemblées sur un petit massif de cotoneaster !  Il semble que 2017 ne soit pas une année d’essaimage, mais tout peut encore arriver avec ces changements climatiques.

 

À propos de Michel Fraiteur

Apiculteur amateur depuis 1977. Président de la SRAWE
Ce contenu a été publié dans Activités apicoles, Sauvegarde & santé de l'abeille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.