Nouvelles de nos abeilles et de leur environnement (17/06/2017)

Situation des investigations concernant l’utilisation de rayons de cire gaufrées en 2016

En faisant des tests complémentaires, l’AFSCA a pu montrer qu’une addition de stéarine à la cire d’abeilles a un impact négatif sur le développement du couvain (sur la survie des oeufs et des larves).

Un lien entre l’addition de stéarine et la mortalité du couvain apparue l’année dernière est donc probable. Pour cette raison l’AFSCA demande aux apiculteurs d’exclure définitivement l’utilisation des stocks restant de rayons problématiques. Comme communiqué auparavant, il s’agit des numéros de lot 212225 à 213110, à l’exception de la cire bio.

Cette cire trafiquée n’implique cependant pas de danger pour la santé des consommateurs car le miel n’est pas affecté par la stéarine.

2017_06_12_Bericht_Koepelorganisaties_FR

Pour en savoir + sur la stéarine: https://fr.wikipedia.org/wiki/Tristéarine
Question innocente: comment et à quel niveau est-elle arrivée dans la cire d’abeilles ?

Cires gaufrées falsifiées: et dans la pratique ?

Si vous disposez encore des cires gaufrées dans leur emballage d’origine, vous pouvez aisément identifier le numéro de lot: si vous avez tiré un numéro gagnant, vous pouvez rapporter ce qui vous reste à votre vendeur et demander remboursement.

Pour les cadres déjà bâtis et occupés, la solution est plus difficile.
Dans la pratique, 2 séries de problèmes vont se poser à vous:

  1. identifier les cadres contaminés
  2. éliminer les cadres contaminés

Comment identifier les cadres contaminés ?

Si vous êtes du genre hyper-méticuleux et que vous avez inscrit le numéro de lot de la cire gaufrée sur chacun des cadres, vous n’aurez aucun mal à les identifier.

Mais si ce n’est pas le cas (comme c’est probable), vous aurez des difficultés si vous avez des cires de provenances différentes, si vous fabriquez aussi vos propres cires, ou si vous laissez aussi les abeilles bâtir sur des amorces.

En bonne pratique, vous auriez dû conserver durant 5 ans les numéros des lots de cires gaufrées utilisées dans votre registre des entrées. Cela vous permet de savoir que certains de vos cadres sont contaminés, mais cela ne vous indique pas lesquels.

Et si vous n’avez pas gardé la trace des numéros de lots anciens, comment savoir les identifier ? L’information fournie par l’AFSCA est lacunaire: pas de numéro ni de nom de fabricant, pas de date de fabrication ! Selon mes propres achats, j’ai pu identifier qu’il s’agit de Bijenhof (information que l’AFSCA n’a voulu ni infirmer ni confirmer suite à ma demande); les dates de fabrication ne sont pas faciles à déterminer: disons 2015 et 2016.

Donc, si vous avez utilisé des cires gaufrées correspondant à ces critères, une élimination des cadres défectueux s’impose; la première étape est d’identifier les cadres contaminés.

  • faire un contrôle de TOUS vos cadres de couvain; si le couvain est lacunaire, n’est pas régulier, vous semble clairsemé ou en mosaïque, marquez les cadres d’une punaise de couleur (rouge !) : il faudra les éliminer progressivement dans les meilleurs délais.

Comment éliminer les cadres contaminés ?

Ce n’est pas chose aisée: nous ne pouvons pas tout simplement éliminer en une fois des cadres de couvain surtout s’ils sont plusieurs dans une même ruche et au risque d’anéantir la colonie.

La façon d’éliminer les cadres contaminés dépend de leur nombre dans une ruche, du fait qu’ils contiennent du couvain operculé ou ouvert, et du type de ruche, divisible ou non. Il faudra également veiller à ne pas bloquer le nid à couvain lors de leur élimination.

Nous vous proposons la solution suivante:

  • si le couvain de ce cadre contaminé est majoritairement operculé, il faut d’abord le déplacer en rive gauche ou droite. De là, après la naissance des abeilles, il pourra soit être garni de miel soit être retiré et détruit dès que possible. Attention, ceci ne peut être fait que par temps chaud ! Si possible, mettre en bordures du couvain restant un cadre bâti vide ou partiellement garni de miel; gratter le miel operculé pour permettre le développement du couvain. Si vous n’avez pas de cadres bâtis, vous pouvez placer une cire gaufrée de part et d’autre du couvain sain resté au centre.
  • si le couvain de ce cadre contaminé n’est pas encore operculé, le déplacer d’abord en bordure du nid à couvain. Il faut éviter qu’il puisse être pondu à nouveau: le déplacer en rive dès qu’il sera operculé et suivre la procédure mentionnée ci-avant.
  • Un problème peut bien sûr se poser s’il y a de nombreux cadres à remplacer: il faudra peut-être pratiquer l’opération en plusieurs étapes à intervalles espacés et si possible avant fin juin car à partir de début juillet nous observons que les colonies bâtissent moins facilement les cires gaufrées.
  • Dans les ruches divisibles, on peut transférer les cadres contaminés dans le corps du bas et les cadres sains dans le corps du haut: le corps du bas deviendra inoccupé en fin de saison ou au plus tard au début du printemps prochain et on pourra alors retirer les cadres contaminés sans difficulté.

Cette réorganisation devrait être terminée avant le nourrissement d’hiver.

Note d’Oncle Max (17/06/2017)

Parti en excursion dendrologique en Allemagne, la semaine dernière, j’ai fait faux bond dans la rédaction hebdomadaire de cette petite note. Là-bas, les tilleuls étaient déjà bien en fleurs depuis une semaine. A mon retour j’ai essayé de voir où en étaient les nôtres. Près de l’église de Doiceau, il y a une allée de tilleuls mais je n’y ai vu qu’une petite fleur de temps à autre, mais aucune grappe de fleurs. Vraisemblablement, c’est la sécheresse qui en est la cause.
Depuis notre installation en 1991, c’est la premier printemps aussi sec.
J’avais mis mes espoirs dans la floraison des tilleuls, mais je dois me résoudre à l’évidence. Néanmoins, les colonies prospèrent doucement au gré de la floraison de trèfles, particulièrement nombreux cette année, de celle des ronces et d’autres floraisons sauvages. NB: je pense que dans les zones moins sèches, les arbres fleuriront comme d’habitude.
Près de chez moi, il y a une parcelle de lin en fleurs. Si l’un d’entre vous peut me confirmer qu’il a vu des abeilles butiner le lin, j’en serais ravi.
Les divisions de colonies au Rucher Tampon se sont bien passées, mais 3 colonies n’ont pas (encore) de couvain; je n’ai pas pris le temps de chercher une reine. J’espère que fin de semaine prochaine ces colonies auront bien redémarré. Nous sommes dans la dernière semaine avant le solstice d’été.
Quoiqu’il en soit, la première semaine de juillet, j’inspecterai les hausses et des deux hausses sur chacune de mes colonies je récolterai uniquement les cadres operculés en laissant aux abeilles de quoi passer le trou de miellée de juillet-août.

Grille à propolis – Suivi d’utilisation

Message reçu d’Agnès Fayet du CARI et qui s’adresse à tous ceux qui ont bénéficié il y a quelques mois d’un achat groupé de grilles à propolis. Répondre au questionnaire exige d’avoir un compte Google.

Votre expérience nous intéresse… Les réponses que vous donnerez à ce questionnaire seront analysées et permettront d’envisager un accompagnement futur de la production dans le cadre du programme Bee Wallonie. Vos réponses resteront totalement anonymes.

Ce questionnaire de 20 questions ne vous prendra qu’une dizaine de minutes. Vous serez tenu personnellement informé des résultats dépouillés. Je vous remercie d’avance pour votre collaboration.

Voici le lien vers le questionnaire: https://goo.gl/forms/mDinJPkK7aPczBUZ2
Une réponse avant le 26 juin serait très appréciée.

Grand merci à vous!
Bien cordialement,
Agnès Fayet

Nouvelle guidance vétérinaire pour les apiculteurs dans le cadre de la lutte contre la varroase

Communiqué de presse: 170517GL- apiculteurs guidance FR

Compte-rendu de réunion: Comment mettre en place la guidance vétérinaire et demander l’allocation de 75€: 170615ZT-PB-PD-na vergadering-BEE API-NL-FR

À propos de Michel Fraiteur

Apiculteur amateur depuis 1977. Président de la SRAWE
Ce contenu a été publié dans Sauvegarde & santé de l'abeille, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.