Nouvelles de nos abeilles et de leur environnement (03/03/2018)

EFSA – Néonicotinoïdes : confirmation du risque pour les abeilles

Ce 28 février, l’EFSA a publié son nouveau rapport d’évaluation du risque des néonicotinoïdes sur les abeilles mellifères et sauvages.

Le résumé est dans une superbe langue de bois qui ménage aussi bien la chèvre du lobby des pesticides que le chou des défenseurs de l’environnement: « La plupart des utilisations des pesticides néonicotinoïdes posent un risque pour les abeilles sauvages et pour les abeilles domestiques, …. »; mais un peu plus loin: « Les conclusions sont variables, en raison de facteurs tels que l’espèce d’abeille, l’utilisation prévue du pesticide et la voie d’exposition. Certains risques faibles ont été identifiés mais, dans l’ensemble, le risque pour les trois types d’abeilles évaluées est confirmé. »

On trouve des conclusions plus affirmées (mais moins visibles) dans les Questions et Réponses, qui confirment ce que l’on pressentait:

  • contamination directe par butinage des cultures traitées
  • contamination indirecte par butinage des zones avoisinantes suite à la dérive des pesticides
  • contamination différée à cause des résidus dans le sol, qui sont à nouveau présents à un niveau nocif dans les floraisons ultérieures

« Les abeilles peuvent être exposées aux néonicotinoïdes de multiples façons, en fonction de l’utilisation du pesticide. Les évaluations indiquent que, dans de nombreux cas, les abeilles qui butinent sur les cultures traitées dans le champ ou dans son voisinage sont susceptibles d’être exposées à des niveaux nocifs de pesticides néonicotinoïdes. En effet, le pollen et le nectar des cultures traitées contiennent des résidus de pesticides, et les plantes qui se situent à proximité peuvent également être contaminées par la poussière qui s’échappe du champ. En outre, la terre où la culture est plantée peut être contaminée par le pesticide. Dans certaines situations, le pesticide peut persister et s’accumuler dans le sol. Ces résidus se retrouvent ensuite dans le pollen et le nectar des plantes nouvellement cultivées. Les informations sur ce phénomène sont quelque peu limitées mais l’EFSA a conclu que, dans certains cas, les abeilles pourraient encore être exposées à un niveau nocif de pesticides néonicotinoïdes par cette voie. »

Le communiqué de l’EFSA      Les questions et réponses (PDF)
Un article bien documenté sur LeMonde.fr

Conférence: Obligations fiscales pour les apiculteurs; 7 mars à 20h30 à Genappe

Conférence au Centre culturel de Genappe, 38 rue de Bruxelles, donnée par Mr Balteau, comptable; organisée par Apival, Cercle apicole de Genappe et environs

Les apiculteurs sont des commerçants lorsqu’ils vendent leur miel. A quelles obligations sont-ils tenus ?  Y-a-t’ il un intérêt fiscal ? Il répondra aussi à toutes vos questions que certainement vous vous posez.

Après-midi d’étude du frelon asiatique: 24 mars 2018 à LLN

Cet après-midi étude abordera l’état des connaissances sur cette espèce invasive, la question du piégeage de printemps, la détection et la neutralisation des nids ainsi que le plan de gestion qui va être mis en place en Wallonie. Inscriptions jusqu’au 19 mars.

FrelonAsiatique24mars2018LLN

@ruchercontemplatif: la page Facebook, scientifique, non commerciale de Pierrot Vincke.

Émerveillements apicoles partagés. Libérons nos tensions. Écoutons les abeilles et redécouvrons les gestes apicoles premiers. Par elles, apprenons à répondre à une Nature qui souffre. Redécouvrons le monde au travers de ses apiculteurs.

L’apiculture des abeilles, de J.Pirenne

En mars 2015, lors de sa conférence sur la formation des essaims artificiels, Guy Seressia nous avait parlé de la monographie (introuvable) de Joseph Pirenne: « L’apiculture … des abeilles… ». Nous en avons reçu une copie qui est maintenant disponible dans le compte-rendu de la conférence: Nouvelles de nos abeilles et de leur environnement (11/04/2015

Revue n° 60 du CRA Nivelles

Au sommaire (notamment):

  • La vie du Cercle
  • Sites et liens importants ou susceptibles de vous intéresser
  • Le petit mot du rédacteur
  • Infos sur le projet Polbees

Revue N60 Mars 2018

À propos de Michel Fraiteur

Apiculteur amateur depuis 1977. Président de la SRAWE
Ce contenu a été publié dans Activités apicoles, Sauvegarde & santé de l'abeille, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.