Nouvelles de nos abeilles et de leur environnement (02/06/2018)

Projet de miellerie collective à Wavre: on demande votre avis

La cellule Environnement de la ville de Wavre a pour projet d’installer une miellerie permanente dans le parc du château de l’Ermitage, qui puisse également être utilisée à des fins didactiques en permettant à des spectateurs bien en sécurité à l’intérieur de la miellerie d’observer les travaux sur une ruche à l’extérieur. Elle aimerait obtenir les avis et conseils des apiculteurs de la région afin d’optimiser le projet.

Le miellerie sera équipée selon les normes AFSCA pour une installation permanente ; elle sera utilisée par la cellule Environnement de la ville pour son propre rucher, ce qui justifie que des espaces de stockage sont prévus. Mais elle pourra également être utilisé par les apiculteurs de la région, selon un règlement encore à définir (la responsabilité de remettre les lieux en parfait état de propreté est l’élément clé de ce règlement !). Les apiculteurs y trouveront une table à désoperculer avec un grand bac inox ainsi qu’un extracteur et le petit matériel nécessaire tel que filtres, vaisselle, matériel de nettoyage.

Au moment de concevoir ce projet, la cellule environnement souhaite recevoir tous le conseils et avis des apiculteurs de la région. Vous pouvez contacter Marianne Cwiek au 010 23 04 55 ; marianne.cwiek’acrolle’wavre.be

Le Plan de la miellerie

RÉSULTATS DE L’ÉTUDE EXPOPESTEN

Le 15 mai dernier, le cabinet du ministre wallon de l’environnement, Carlo di Antonio, a publié les premiers résultats partiels de l’étude Expopesten sur l’exposition de la population wallonne aux pesticides environnementaux.

Cette étude a porté sur la présence de 46 pesticides dans l’air durant une année. 12 stations ont été échantillonnées; elles ont été sélectionnées pour représenter toutes les facettes du territoire wallon.

  1. Aucune station n’est exempte de pesticides, même celle située au cœur des fagnes ou celle au centre de la ville de Charleroi (on suppose que la Sambre forme un couloir par lequel les pesticides agricoles pénètrent en ville).
  2. Les zones agricoles et de vergers sont les plus affectées: Gembloux, Louvain-la-Neuve, et surtout Oupeye (sans doute parce que les traitements des vergers, qui se font en hauteur, y favorisent la dispersion des pesticides).
  3. La présence des pesticides dans l’air varie selon la saison: elle est plus importante au printemps
  4. Aucune molécule n’a été trouvée dans une proportion telle quelle dépasse les normes individuellement. Il n’est cependant pas tenu compte de l’effet cocktail de ces molécules entre elles, ni des ces molécules avec d’autres molécules non analysées et qui peuvent participer à une pollution domestique courante, par inhalation, ingestion ou contact.

Cette étude EXPOPESTEN, dont les résultats détaillés doivent encore être publiés, va être suivie d’une nouvelle étude PROPULPPP (protection contre les dérives de pulvérisation des produits phytopharmaceutiques), qui a débuté en ce début d’année 2018, et qui a pour but de mesurer l’exposition des citoyens wallons aux pulvérisations de produits phytopharmaceutiques, notamment en milieu scolaire (espérons que ces études ont pour objectif de mettre RAPIDEMENT en œuvre des mesures CONCRETES pour réduire l’exposition aux pesticides, et non de retarder sans cesse toute décision au prétexte que plus d’information est encore nécessaire …)

En attendant, 3 mesures ont déjà été décidées par le parlement wallon ce 26 avril 2018 et elles seront d’application à partir de 2019:

  1. Interdiction de débuter une pulvérisation lorsque la vitesse du vent est supérieure à 20 km
  2. Interdiction de pulvériser à moins de 50 mètres des bords de toute parcelle qui jouxte un site d’établissement scolaire (cours de récréation, écoles, internats, crèches et infrastructures d’accueil de l’enfance) durant les heures de fréquentation de celui-ci.
  3. Obligation d’utiliser un matériel d’application qui réduit la dérive de minimum 50%.

Pour en savoir plus:

http://diantonio.wallonie.be/home/presse–actualites/publications/resultats-de-letude-expopesten-sur-lexposition-de-la-population-wallonne-aux-pesticides—des-premiers-resultats-qui-en-appellent-dautres.html

http://www.cra.wallonie.be/fr/expopesten

Parlement de Wallonie: questions orales de Monsieur Josy ARENS et de Madame Hélène RYCKMANS à Monsieur Carlo DI ANTONIO sur les résultats de l’étude Expopesten; réponse du ministre (question n°4; 09’04): https://www.parlement-wallonie.be/pwpages?p=podcast&id_ag=17604#4

3 nouveaux foyers de loque américaine découverts en Belgique

L’AFSCA signale trois nouveaux foyers de loque américaine en cette fin mai: à Ekeren, Herfelingen et à Sirault.

Des explications détaillées sur la maladie peuvent être trouvées sur la page Apiculture de l’AFSCA: point 3, Maladies et organismes nuisibles à déclaration obligatoire (A.R. 03/02/2014)

Rappel des consignes de lutte et prévention:

  • ne pas nourrir avec du miel et du pollen d’origine inconnue
  • ne pas utiliser de rayons et de cadres d’origine inconnue
  • contrôler si le couvain ne présente pas d’anomalies
  • limiter les contacts avec d’autres colonies d’abeilles.

Rappelons que chez nous, une zone autour de Rhode-Ste-Agathe, qui englobe une partie de Pécrot et de Néthen, est toujours sous exclusion

La nouvelle carte des zones d’exclusion

Conférence: Comment débuter en apiculture?

La présentation de Maximilien de Neve se trouve sur notre page Conseils pratiques .

 

À propos de Michel Fraiteur

Apiculteur amateur depuis 1977. Président de la SRAWE
Ce contenu a été publié dans Activités apicoles, Sauvegarde & santé de l'abeille, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.