Nouvelles de nos abeilles et de leur environnement (14/7/2018)

Note d’Oncle Max – 14/7/2018

Dans ce coin du Brabant Wallon, il fait vraiment très sec. On a enregistré des records pour ce mois de juin et si cela continue ce sera le cas aussi pour juillet. D’où les nectaires des plantes en fleur sont quasi vides.
Depuis le début du mois de juillet il semble que la sécheresse induit une plus grande consommation des réserves des colonies.
Il ne faut pas oublier de remplir les abreuvoirs car les abeilles ont vraiment besoin d’eau pour rafraîchir l’intérieur de la ruche lors des jours de canicule.
Je présume que tous les apiculteurs ont terminé leur récolte d’été depuis une bonne semaine et qu’ils ont laissé assez de réserves pour que les abeilles puissent tenir le coup jusqu’au nourrissement d’hiver (début septembre).
Sinon, il est vivement conseillé de leur donner un appoint de sirop (2 litres par semaine (répartis en 2 ou 3 apports) jusque fin juillet et ensuite 1 litre jusque mi-août. NB: fin août une stimulation de 200cc/jour pendant 10 jours permettra de relancer la ponte pour avoir assez de jeunes abeilles d’hiver.
Pour ceux qui ont reçu un essaim ou qui auraient fait des divisions tardives, le conseil d’un apport de sirop tel que mentionné ci-avant est vivement conseillé, surtout si l’une ou l’autre colonie devrait encore bâtir des cadres de cire gaufrée (bien qu’après le solstice d’été les abeilles réchignent à construire de peur de ponctionner trop de miel dans leurs réserves).
Il n’y aura vraisemblablement pas de notes particulières d’ici la fin du mois de juillet car ce sont les mêmes remarques qui prévalent.

Ce contenu a été publié dans Plantes mellifères, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.