Nouvelles de nos abeilles et de leur environnement (08/09/2018)

Visite de la pépinière Apiflora

Ce samedi 1er septembre, dans le cadre des festivités pour les 125 ans de la SRAWE, nous avons visité la pépinière Apiflora à Solières (Huy) et suivi la conférence donnée par Séverine d’Ans: « Fleurissement et aménagements au jardin favorables pour les pollinisateurs ».

Le beau temps était de la partie: la conférence a pu se donner au jardin même et nous avons pu tout à loisir visiter la pépinière, observer les plantes et écouter les explications détaillées de Mme d’Ans directement sur place.

Conférence au soleil, sous les arbres

Conférence au soleil, sous les arbres

Les explications détaillées

Les explications détaillées, sur le terrain

Aménagements divers au jardin pour favoriser les butineuses

Aménagements divers au jardin pour favoriser les butineuses

Les abeilles sauvages aussi sont à l'honneur

Les abeilles sauvages aussi sont à l’honneur

Les fleurs mellifères et pollinifères ne sont pas cultivées seulement dans l’intérêt de l’abeille mellifère et d’une production de miel: les abeilles sauvages et les autres insectes butineurs sont tout autant mis à l’honneur ! Et comme toute cette diversité biologique accueille aussi des insectes qui, à certains stades de leur développement, peuvent être des prédateurs de chenilles, de pucerons ou d’autres ravageurs, elle est très favorable à un équilibre biologique du jardin.

A l’issue de la conférence, tous les participants ont reçu une plante de la SRAWE comme cadeau d’anniversaire, et ont pu acheter toutes les plantes qu’ils souhaitaient.

La pépipinière Apiflora à l’émission Jardins et Loisirs (Auvio.be)

https://www.apiflora.net/

Note d’Oncle Max – 8/09/2018

Quelques 3 lignes pour vous prévenir que la météo est idéale pour la semaine à venir en vue de finaliser stimulation et nourrissement des colonies pour le 15 septembre ou 20 septembre. https://www.meteoblue.com/fr/meteo/prevision/14-jours/beauvechain_belgique_2802483

Ces quelques prochains jours de températures supérieures à la moyenne vont assurer une reprise de ponte pour garantir la naissance de jeunes abeilles d’hiver.

Surtout évitez un nourrissement massif et trop rapide après cette longue période de disette car vous risquez d’engendrer presqu’à coup sûr un blocage de ponte dont le résultat sera visible en fin d’hiver (disparition des abeilles d’été et surplus de nourriture). Pour cette raison, les nourrisseurs de 2 litres (modèle CS ou autres) sont à privilégier aux nourrisseurs 6 litres, évidemment plus commodes car moins contraignants.

 

À propos de Michel Fraiteur

Apiculteur amateur depuis 1977. Président de la SRAWE
Ce contenu a été publié dans Activités apicoles, Plantes mellifères, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.