Nouvelles de nos abeilles et de leur environnement (17/11/2018)

Rappel: 2 activités importantes en ce mois de novembre

Dimanche 18 novembre à 14 heures: conférence & AG

Conférence « Erreurs à ne pas commettre » par André Fontignie, suivie de notre assemblée générale. En cette année 2018, nous célébrerons nos 125 ans avec un gâteau confectionné spécialement pour l’occasion ainsi qu’avec quelques bulles.

Samedi 24 novembre de 10 heures à 16 heures: Journée de l’arbre

Comme chaque année, nous participerons à la Journée de l’Arbre à Wavre afin de donner au public nombreux des informations sur les abeilles, les insectes butineurs et les plantes mellifères. Nous faisons appel à tous les volontaires pour nous aider à tenir notre stand durant une paire d’heures!
Contacter au plus tôt Pascal, notre secrétaire, ou Michel, notre Président.

Le collège communal de Wavre a accepté de réserver un arbre mellifère pour chaque membre de la SRAWE lors de la journée de l’arbre: à enlever à notre stand !

Toutes les infos pratiques & les espèces disponibles sur notre page Calendrier 2018

Rappel: dénombrement des ruches – pour ce 20 novembre

Le dénombrement des ruches sert actuellement de base à la répartition des subsides européens: peu de ruches, peu de subsides …

Nous vous demandons avec insistance de bien vouloir communiquer le nombre de ruches que vous avez mises en hivernage à Pascal, notre secrétaire, au plus tard ce mardi 20 novembre.

Merci d’avance.

Note d’Oncle Max – 17/11/2018

Les champs de moutarde et de phacélie sont bien en fleurs : qu’en penser pour nos abeilles ?
Tout dépend de ce qui a été cultivé juste avant.
Il faut espérer que cette dernière culture n’a pas subi trop de pulvérisations en insecticides et fongicides. D’autre part, si ces champs de moutarde et de phacélie sont assez éloignés des ruches, les butineuses d’arrière-saison et les jeunes abeilles d’hiver effectueront de longs trajets pour y récolter pollen et nectar et elles s’épuiseront donc assez fort. Ce n’est pas une bonne nouvelle.  De plus, dans le nectar de moutarde (comme dans celui du colza) il y a de la mélézitose qui a comme propriété de cristalliser vite et fort. Si les butineuses n’emploient pas ce nectar pour nourrir le couvain d’arrière-saison, mais le stockent, les abeilles dépenseront beaucoup d’énergie pour l’extraire en hiver.

Dans quelques jours (19/11) on nous annonce une chute des températures (6°c) qui garderont nos abeilles dans leurs ruches : c’est préférable pour elles. Je présume que chacun a bien rétréci les trous de vol de ses colonies, sinon il est très urgent de le faire.
La fermeture du plancher grillagé (ou non) en hiver est un débat qui revient régulièrement sur la table. Dans les commentaires de ceux qui prônent l’apiculture naturelle, ils disent que les cavités (troncs ou autres) n’ont en général pas d’ouverture sous la grappe. Donc, il est préférable de fermer le plancher grillagé.
Que faire ? Tout dépend de l’implantation des ruches : dans un rucher couvert ou à ciel ouvert, bien abritées des vents dominants ou non.
Sous abri ou rucher couvert et si la ruche est déposée sur un plancher en bois, il n’est pas nécessaire de fermer le plateau grillagé car il n’y a pas ou peu de courants d’air. Par contre, une ruche se trouvant dans une situation peu abritée des vents dominants, il serait indiqué de fermer partiellement le plancher grillagé, mais en préservant la possibilité d’une circulation d’air suffisante pour l’évacuation de l’humidité produite par la colonie.
Les abeilles souffrent plus d’un excédent d’humidité que du froid.

Voyage apicole au Pays du Miel 2019: la Roumanie

A la suite des précédentes éditions et le succès rencontré, l’équipe planche sur la 4ème édition du voyage au « DOMAINE DU HIBOU » à CRACIUNELU DE SUS en ROUMANIE

Les principaux objectifs de ce voyage sont :

  • de proposer un évènement alternatif comme il n’en existe pas ou peu que ce soit en Belgique ou en France
  • un voyage avec un tarif démocratique pour les participants se déroulant dans une infrastructure et un environnement très agréables
  • un programme soigné à la fois instructif, divertissant et alternatif
  • de provoquer la curiosité et la rencontre citoyenne

Tous les détails: Voyage pays du miel 2019

À propos de Michel Fraiteur

Apiculteur amateur depuis 1977. Président de la SRAWE
Ce contenu a été publié dans Activités apicoles, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.