Nouvelles de nos abeilles et de leur environnement (22/12/2018)

To bee or not to be

Alerte ! Les espèces animales disparaissent. Quel est le point commun entre le grand requin, le tigre du Bengale, l’éléphant d’Asie, le moineau et l’abeille ? Ces espèces sont toutes menacées de disparition.

Un reportage d’Objectif Monde – TV5Monde; à voir ou à revoir sur: https://www.tv5mondeplus.com/toutes-les-videos/magazine/objectif-monde-objectif-monde-ep004

La 3ème partie du reportage (à 15’30) présente l’apiculture à Cuba: curieusement, elle se porte très bien; les abeilles y sont en bonne santé et produisent des quantités de miel impressionnantes. Et tout cela, grâce à l’embargo américain, à la chute de l’Union Soviétique et à la mise en place d’une politique d’agriculture biologique dans tout le pays ! En effet, Cuba a été privé de produits chimiques depuis 25 ans. Plus de pesticides dans les champs, plus d’herbicides qui détruisent les floraisons sauvages, mais plus non plus de traitement anti-varroa; l’abeille locale a développé une résistance naturelle.

abeille cuba

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi le site de Association Cuba Coopération France

Joyeux Noël et Bonne Année 2019 !

Tout le comité vous souhaite un Joyeux Noël et un bonne année apicole 2019 !

Cette année 2019 sera sans doute marquée par la progression de l’idée d’apiculture naturelle. Il est vrai que nous, les apiculteurs, devons mettre tout en œuvre pour que nos abeilles vivent dans des conditions qui respectent au mieux leur physiologie. C’est tout un foisonnement d’idées qui est en cours actuellement et il y a certainement beaucoup à en apprendre. Comment améliorer notre pratique apicole afin qu’elle corresponde au mieux aux besoins des abeilles tout restant pragmatique et en conservant une production correcte : voilà un vrai défi pour 2019 !

Notez déjà le weekend du CARI les 23 et 24 février prochains sur ce thème; nous vous en reparlerons dès que le programme sera publié.

La SRAWE s’associe à cette réflexion avec en février une conférence sur un sujet improbable: «LA VIE SECRETE DES ABEILLES ET DES CHAMPIGNONS, la redécouverte d’un lien millénaire», par Myriam Lefebvre. Vous pouvez déjà découvrir nos prochaines activités sur notre page Calendrier 2019

Christmas bee 2018

 

Note d’Oncle Max   21-12-2018

Très heureuse nouvelle année lunaire, Très heureuse nouvelle année biologique et Très heureuse nouvelle année apicole… Oui, aujourd’hui, c’est le Solstice d’été et demain les jours commencent à rallonger.
Donc, dans les semaines à venir, si les températures sont (trop) douces, il n’est pas impossible que la reine recommence sa ponte. Espérons qu’il fasse suffisamment froid pour ralentir l’ardeur de nos abeilles jusqu’aux premières floraisons printanières.

PS: Ce 22/12  à midi….la grande majorité de mes colonies volaient. Vol de propreté ? C’est l’occasion d’évaluer le dynamisme de chaque colonie.

Revue apicole commune/unique : Un certain nombre d’entre vous me questionnent sur ce qui se trame pour nos prochaines revues apicoles de 2019.
Au mois de septembre la majorité des fédérations s’est prononcée pour la réalisation d’une revue commune et unique pour la filière apicole wallonne et bruxelloise francophone qui remplacerait la Belgique Apicole, la Revue Belge d’Apiculture et Abeilles & Cie.
Pendant plusieurs semaines, les « parents » des 3 principales revues apicoles se sont regardés en chiens de faïence et lorsque le premier a émis un glapissement, un autre s’est mis à aboyer. Très difficile pour un parent de laisser son enfant devenir adulte et voler en justes noces avec celui de l’autre. La Sainte Trinité des 3 revues a un peu de mal à naître.
Aujourd’hui, il existe une proposition concrète et positive qui pourrait aboutir s’il y avait encore quelques éclaircissements et précisions à donner pour lever les malentendus.
Le squelette de la future revue unique serait très proche de la revue Abeilles et Cie du CARI dans laquelle des articles plus régionaux et plus pratiques de l’apiculture wallonne viendraient se greffer. On essaierait de réaliser une intégration des 3 revues avec la gestion de la réalisation qui resterait aux mains du CARI (qui bénéficierait de l’aide UE) avec l’appui rédactionnel de la RW (Agnès Fayet) et d’un comité rédactionnel spécifique (CRS) bénévole pour les « affaires régionales ». C’est à dire que le CARI s’occuperait surtout des sujets scientifiques, internationaux et européens tandis que le CRS s’intéresserait surtout à mettre en valeur les pratiques/techniques apicoles et autres activités développées au sein de nos provinces avec l’appui rédactionnel de la RW.
Donc, on prendrait le meilleur des 3 revues pour en faire une revue unique pour l’ensemble des apiculteurs wallons, du Hainaut à Liège et de Bruxelles au Luxembourg en passant par le Brabant et Namur.
Certains ergotent encore si ce n’est sur le nombre de pages c’est sur le budget.
Cette nouvelle revue coûtera annuellement entre 15€ et 18€ (frais d’envoi compris) en fonction du nombre réel d’abonnés. Si les bruxellois se joignent aux wallons, on pourrait peut-être descendre à 14€. C’est tout bénéfice pour le nombre d’apiculteurs, membres de leur section/fédération, qui se faisaient aussi membre du CARI pour sa revue et/ou ses services d’analyse de miel. Espérons voir une issue positive à ces rapprochements rédactionnels pour une revue unique de la filière apicole wallonne.  Dans le cas contraire, tous seront perdants et il n’y aura pas d’aide UE pour 2 revues ou plus.

 

 

À propos de Michel Fraiteur

Apiculteur amateur depuis 1977. Président de la SRAWE
Ce contenu a été publié dans Sauvegarde & santé de l'abeille, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.